Laboratoire artistique d’innovation territoriale sur l’espace Malraux à Strasbourg

Valoriser un quartier par les yeux de ceux qui y vivent et y travaillent, le magnifier par la création artistique

 

Qu’est-ce qu’ont en commun l’hôtel OKKO, le CNFPT-INET, la SERS, la médiathèque Malraux, la direction de territoire Neudorf – Deux Rives de la Ville de Strasbourg, l’association ACCRO, opérateur de l’économie créative, et l’AREM, association des résidents ?

Ils ont à cœur le dynamisme d’un même territoire, ils veulent valoriser la créativité de leurs salariés, agents, habitants. Ils croient en la synergie de leurs idées et moyens pour mettre en avant les hommes et les richesses de l’espace Malraux.

En effet, ces différents acteurs (entreprise, institution, citoyen, artiste) se lancent dans un processus créatif pour révéler le visage de l’espace Malraux et offrir à tous un parcours sonore à la découverte du territoire.

Quel processus pour un laboratoire artistique d’innovation territoriale ?

A partir de novembre, des représentants de ces différentes organisations et certains habitants participeront à un laboratoire d’innovation territoriale que l’agence CAPAC a initié. Nous avons souhaité proposer cette dynamique dans ce quartier, étant nous-même installées dans l’espace de coworking du Shadok, lieu dédié à l’expérimentation des cultures numériques à Strasbourg. La richesse et la diversité des acteurs présents sur cet espace de transition, ouvrant une porte vers l’Est de la ville, est rare et peu visible.

Cette vingtaine de personnes suivront quatre ateliers de créativité et d’initiation artistique pour mieux appréhender le processus de création artistique et nourrir les artistes en récoltant des informations sur le quartier.

Ils seront amenés à découvrir le processus de création de deux disciplines artistiques : la création sonore et la poésie, et à interagir avec les artistes qui créeront des œuvres pour le territoire.

Comment se matérialisera le parcours sonore ?

Les habitants de Strasbourg et les touristes pourront ensuite télécharger gratuitement l’application sur Smartphone G.O.H, pour découvrir ce lieu de vie et de travail sous un angle différent grâce aux regards sensibles des artistes et en se laissant guider par la poésie déclamée et la composition sonore. Les endroits avec du contenu à écouter seront visibles sur un plan via l’application, le son se déclenchera en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur.

Pour mener à bien ce prototype, qui pourra être décliné sur d’autres territoires, notre agence travaille avec Gaëtan Gromer, qui assurera la direction artistique du parcours.

 

Pourquoi intégrer les artistes à la dynamique ?

En 1990 en Angleterre, apparait le métier de lead artist. Dans le contexte du développement d’une multitude de projets immobiliers, le lead artist est intégré à l’équipe du promoteur et participe à la conception, la réalisation et le suivi des projets. L’apport de propositions artistiques participe à la valorisation et offre un regard différent et créatif sur le projet immobilier. C’est dans cet état d’esprit que nous avons invité Gaëtan Gromer à participer au processus de laboratoire.

Le projet est soutenu par la Région Grand Est dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt création numérique. D’autres partenaires devraient encore confirmer leur participation d’ici le 11 octobre, et devenir ainsi beta-testeurs d’un nouveau type de collaboration où l’intérêt général est porté par tous les acteurs présents dans un quartier !

 

Suivez-nous sur Twitter

CONTACTEZ-NOUS


  • Agence CAPAC, 19 rue Charles Schweitzer, 67201 Eckbolsheim

  • Cécile : +33 (0)6 77 64 66 00